L'étude ELEKTRA de Phase 2 évaluant le soticlestat (TAK-935/OV935) atteint son critère principal de réduction de la fréquence des crises chez les enfants atteints du syndrome de Dravet ou du syndrome de Lennox-Gastaut

NEW YORK & OSAKA, Japon–()–Takeda Pharmaceutical Company Limited (TSE:4502/NYSE:TAK) (“Takeda”) et Ovid Therapeutics Inc. (NASDAQ: OVID) (“Ovid”), une société biopharmaceutique s’engageant à développer des médicaments qui transforment la vie des personnes atteintes de maladies neurologiques rares, annoncent ce jour des résultats positifs de l’étude ELEKTRA de Phase 2 randomisée évaluant soticlestat chez des enfants atteints du syndrome de Dravet (SD) ou du syndrome de Lennox-Gastaut (SLG). Le soticlestat est un inhibiteur puissant, hautement sélectif et à administration orale de l’enzyme cholestérol 24-hydroxylase (CH24H). Il est actuellement étudié par Ovid et Takeda dans le traitement d’encéphalopathies développementales et épileptiques rares, un groupe de syndromes épileptiques fortement réfractaires incluant le SD et le SLG.

L’étude ELEKTRA a atteint son critère principal avec une pertinence statistique élevée, démontrant une réduction médiane de 27,8% par rapport au niveau de référence de la fréquence des crises convulsives (SD) et atoniques (SLG), comparé à une augmentation médiane de 3,1% chez les patients prenant le placebo durant la période d’entretien de 12 semaines (réduction médiane ajustée au placebo=30,5%; p=0,0007, sur la base de l’analyse d’efficacité de 120 patients avec des données de crises durant la période d’entretien). En outre, les patients SD et SLG traités au soticlestat ont démontré une réduction médiane de 29,8% de la fréquence des crises convulsives (SD) et atoniques (SLG) comparé une fréquence médiane inchangée (0,0%) chez les patients prenant le placebo durant la période complète de traitement de 20 semaines (titrage plus entretien) de l’étude ELEKTRA (réduction ajustée au placebo=25,1%; p=0,0024).

Dans le groupe SD ELEKTRA (n=51), les patients traités au soticlestat ont démontré une réduction médiane de 33,8% de la fréquence des crises convulsives comparé à une hausse médiane de 7,0% chez les patients prenant du placebo durant la période de traitement de 20 semaines de l’étude (réduction médiane ajustée au placebo de la fréquence des crises de 46,0%; p=0,0007). Sur la base de ces données, les sociétés projettent de rencontrer les autorités réglementaires pour aborder la question d’un programme d’enregistrement de Phase 3 de soticlestat pour les patients atteints de SD.

Dans le groupe SLG ELEKTRA (n=88), les patients traités au soticlestat ont démontré une réduction médiane de 20,6% de la fréquence des crises atoniques (chutes) comparé à une réduction médiane de 6,0% chez les patients prenant le placebo durant la période d’entretien de 20 semaines de l’étude (réduction médiane ajustée au placebo de la réduction des crises de 14,8%; p=0,1279). Des analyses supplémentaires sont en cours pour mieux comprendre les prochaines étapes potentielles du développement du soticlestat au sein de cette population très hétérogène de patients.

Soticlestat a été généralement bien toléré dans l’étude ELEKTRA et a démontré un profil d’innocuité cohérent avec celui d’études précédentes, et aucun nouveau signe mettant en cause l’innocuité du produit n’a été observé. Tous les patients ayant terminé l’étude ELEKTRA ont choisi de participer à l’étude de prolongation ENDYMION ouverte, et les résultats d’ENDYMION sont également publiés aujourd’hui.

“Nous sommes fortement encouragés par ces résultats, qui montrent une réduction statistiquement pertinente et claire des crises chez les patients Dravet traités au soticlestat, ainsi qu’une tendance à une réduction des crises chez les patients Lennox-Gastaut”, déclare Amit Rakhit, D.M., MBA, PDG d’Ovid. “Nous nous réjouissons à l’idée de continuer notre collaboration avec Takeda pour lancer un programme d’enregistrement de Phase 3 pour soticlestat chez les patients atteints de SD, tout en continuant à analyser les données de patients atteints de SLG dans les études ELEKTRA et ENDYMION pour définir les prochaines étapes potentielles. Nous prévoyons également de publier les données de l’étude ARCADE de Phase 2 ouverte avec soticlestat chez les patients atteints du trouble déficitaire du CDKL5 et du syndrome Dup15q, deux autres types d’encéphalopathies développementales et épileptiques rares très réfractaires, dans le courant du trimestre.”

“Il est encourageant de voir ces résultats positifs et de faire progresser le soticlestat en phase de développement clinique avancée – initialement pour le traitement potentiel des enfants atteints du syndrome de Dravet ayant besoin de plus d’options pour gérer les crises résistantes au traitement”, déclare Sarah Sheikh, D.M., M.Sc., MRCP, cheffe de l’unité des thérapies en neurosciences chez Takeda. “Soticlestat et son mécanisme d’action novateur ont été découverts chez Takeda et nous sommes heureux de continuer à faire avancer les programmes scientifiques et cliniques en tant qu’équipe coordonnée et dans le cadre d’un solide partenariat avec Ovid Therapeutics.”

“Les enfants atteints d’encéphalopathies épileptiques développementales comme le SD et le SLG ont besoin de plus d’options pour gérer les crises résistantes au traitement”, souligne Dr Cecil Hahn, D.M., MPH, neurologue pour enfants à The Hospital for Sick Children et professeur adjoint en pédiatrie à l’Université de Toronto. “Les résultats de l’étude ELEKTRA sont très prometteurs, en particulier pour les enfants atteints de SD, et présentent une réduction cliniquement significative du nombre de crises. De plus, soticlestat a été bien toléré dans cette étude.”

Conception de l’étude ELEKTRA de Phase 2 et données démographiques de référence

ELEKTRA était une étude internationale, multicentrique, randomisée, à double insu et contrôlée par placebo conçue pour évaluer le traitement au soticlestat chez des patients pédiatriques, âgés de 2 à 17 ans, atteints de crises épileptiques hautement réfractaires associées au SD (crises convulsives) ou au SLG (crises atoniques). L’étude comportait une période d’examen de quatre à six semaines pour établir la fréquence référentielle des crises, suivie d’une période de traitement à double insu de 20 semaines, dont une période d’optimisation posologique de 8 semaines et une période d’entretien de 12 semaines. Durant la période d’optimisation posologique de 8 semaines, les patients ont reçu une dose de 100mg deux fois par jour (BID) à 200mg BID et 300mg BID (posologie en mg/kg pour <60 kg) de soticlestat par voie orale.

Au total, 141 patients ont été recrutés dans l’étude ELEKTRA et 126 ont terminé l’étude. Une analyse de l’intention de traiter modifiée (ITM) de 139 patients a été réalisée pour évaluer les critères d’efficacité, qui a inclus tous les patients ayant participé à l’étude et ayant reçu au moins une dose du médicament à l’étude. Les patients de l’étude ont pu prendre en parallèle entre un et quatre anticonvulsivant(s), la majorité d’entre eux ayant reçu un traitement concomitant avec au moins trois anticonvulsants. Les anticonvulsants les plus fréquemment pris par les patients ont été les suivants: valproate, clobazam, lévétiracétam et topiramate.

Principaux résultats d’efficacité de l’étude ELEKTRA de Phase 2

L’étude a atteint son critère principal, démontrant ainsi une réduction médiane de 27,8% par rapport au niveau de référence de la fréquence des crises convulsives (SD) et atoniques (SLG), comparé à une hausse médiane de 3,1% chez les patients du groupe placebo durant la période d’entretien de 12 semaines (réduction médiane ajustée au placebo=30,5%; p=0,0007, basée sur l’analyse d’efficacité de 120 patients avec des données de crises dans la période d’entretien). Durant la période complète de traitement de 20 semaines de la population de patients SD ITM, la variation médiane en pourcentage par rapport au niveau de référence a été une diminution de 33,8% de la fréquence des crises comparé à une augmentation de 7,0% dans la fréquence des crises pour les patients recevant du placebo (réduction médiane ajustée au placebo=46,0%; p=0,0007). Durant la période complète de traitement de la population de patients SLG ITM, la variation médiane en pourcentage par rapport au niveau de référence s’est traduite par une diminution 20,6% de la fréquence des crises, comparé à une diminution de 6,0% chez les patients recevant le placebo (réduction médiane ajustée au placebo=14,8%; p=0,1279).

Principaux résultats d’innocuité de l’étude ELEKTRA de Phase 2

Soticlestat a été bien toléré dans cette étude. Ces résultats ont été cohérents avec les études précédentes et aucun nouveau signe mettant en cause l’innocuité du produit n’a été observé. L’incidence des événements indésirables apparus durant le traitement a été similaire dans les deux groupes, avec 57 (80,3%) des patients traités au soticlestat ayant présenté au moins une réaction indésirable apparue durant le traitement comparé à 52 (74,3%) patients dans le groupe placebo. Les événements indésirables apparus durant le traitement les plus fréquemment signalés chez les patients traités au soticlestat avec ≥5% d’écart par rapport au placebo ont été la léthargie et la constipation. L’incidence d’événements indésirables graves a été similaire dans les deux groupes, avec 11 (15,5%) patients du groupe soticlestat présentant au moins un événement indésirable apparu en cours de traitement comparé à 13 (18,6%) patients dans le groupe placebo. Aucun décès n’a été signalé.

Mise à jour de l’étude de prolongation ouverte ENDYMION

Tous les patients ayant terminé l’essai ELEKTRA ont choisi de prendre part à l’étude de prolongation ouverte ENDYMION. L’objectif principal d’ENDYMION est d’évaluer l’innocuité et la tolérabilité à long terme du soticlestat pendant quatre années de traitement chez les patients atteints d’épilepsies rares. L’objectif secondaire est d’évaluer sur la durée l’effet du soticlestat sur la fréquence des crises.

Les données des patients ELEKTRA qui sont passés dans l’étude ENDYMION soutiennent les résultats de l’étude centrale. Les données indiquent le maintien des effets sur 6 mois chez les patients randomisés dans le groupe soticlestat, et une réduction identique de la fréquence des crises par rapport au niveau de référence chez les patients précédents placés dans le groupe placebo. Aucun nouveau signe mettant en cause l’innocuité du produit n’a été observé dans ENDYMION.

À propos de Soticlestat (TAK-935/OV935)

Soticlestat est un inhibiteur puissant et hautement sélectif de l’enzyme cholestérol 24-hydroxylase (CH24H), avec le potentiel de réduire la susceptibilité aux crises d’épilepsie et d’en améliorer le contrôle. Le CH24H s’exprime principalement dans le cerveau, où il convertit le cholestérol en 24S-hydroxycholestérol (24HC) pour ajuster l’équilibre homéostatique du cholestérol du cerveau. Le 24HC est un modulateur allostérique positif du récepteur NMDA et module la signalisation glutamatergique associée à l’épilepsie. Le glutamate est un des principaux neurotransmetteurs cérébraux et joue un rôle prouvé dans le déclenchement et la propagation de l’activité épileptique. Les récentes publications indiquent que le CH24H est impliqué dans la suractivation du chemin glutamatergique via la modulation du canal NMDA et que l’expression accrue du CH24H peut interférer avec la recapture du glutamate par les astrocytes, conduisant ainsi à l’épileptogenèse et à la neurotoxicité. L’inhibition du CH24H par le soticlestat réduit les niveaux neuronaux de 24HC et peut améliorer l’équilibre excitateur/inhibiteur de l’activité du canal NMDA.

Takeda et Ovid partagent à part égale les coûts de développement et de commercialisation de soticlestat et, en cas de réussite commerciale, les sociétés partageront également les bénéfices à part égale. Takeda prendra en charge la commercialisation au Japon et a l’option d’être responsable de la commercialisation dans d’autres pays d’Asie et certains autres pays. Ovid sera responsable des activités de développement clinique et de la mise sur le marché de soticlestat aux États-Unis, en Europe, au Canada et en Israël. En vertu des termes de l’accord, Takeda a reçu une participation dans Ovid et peut être éligible pour recevoir certains paiements d’étape en fonction du degré d’avancement de soticlestat.

À propos du syndrome de Dravet et du syndrome de Lennox-Gastaut

Le syndrome de Dravet et le syndrome de Lennox-Gastaut sont des types d’encéphalopathies développementales et épileptiques rares, un groupe hétérogène de syndromes épileptiques rares. Les syndromes de Dravet et de Lennox-Gastaut apparaissent généralement durant la petite enfance et sont hautement réfractaires à de nombreux anticonvulsivants.

Le syndrome de Dravet est le plus communément causé par une mutation du gène SCN1A et touche entre 1 personne sur 15 000 et 1 personne sur 21 000 aux États-Unis. Le syndrome de Dravet se caractérise par des crises focales prolongées pouvant évoluer vers des crises convulsives tonico-cloniques. Les enfants atteints du syndrome de Dravet présentent des troubles développementaux au fur et à mesure que les crises augmentent. Les autres symptômes communs sont les changements de l’appétit, les difficultés à trouver l’équilibre et une démarche ramassée.

Il est estimé que le syndrome de Lennox-Gastaut touche environ 1 personne sur 11 000 aux États-Unis. Le syndrome de Lennox-Gastaut est une condition hétérogène caractérisée par divers types de crises, le plus généralement atoniques (chutes), toniques et d’absence atypiques. Les enfants atteints du syndrome de Lennox-Gastaut peuvent également développer un dysfonctionnement cognitif, des retards dans les étapes développementales et des problèmes comportementaux. Le syndrome de Lennox-Gastaut peut être causé par diverses conditions sous-jacentes mais, dans certains cas, aucune cause n’est identifiée.

Informations relatives à la téléconférence et au webcast d’Ovid

Ovid Therapeutics organise une téléconférence et un webcast en direct aujourd’hui à 8h00, heure de l’Est. Suivez le webcast via la section intitulée “Investors” du site internet de la Société à l’adresse investors.ovidrx.com. Vous pouvez également composer le 866 830 1640 (États-Unis) ou le 210 874 7820 (international) pour suivre la téléconférence en direct (numéro d’identification: 7926217). Un enregistrement du webcast sera disponible sur le site de la Société une fois la téléconférence terminée.

À propos de Takeda Pharmaceutical Company Limited

Takeda Pharmaceutical Company Limited (TSE:4502/NYSE:TAK) est un leader biopharmaceutique mondial, fondé sur des valeurs et centré sur la R&D, dont le siège est au Japon. Notre société s’engage à procurer une meilleure santé et un meilleur avenir aux patients en transformant la science en médicaments hautement innovants. Takeda concentre ses efforts de R&D sur quatre domaines thérapeutiques: l’oncologie, les maladies rares, les neurosciences et la gastroentérologie. Nous réalisons également des investissements ciblés en R&D dans le domaine des traitements et des vaccins dérivés du plasma. Nous nous concentrons sur le développement de médicaments hautement innovants qui contribuent à améliorer la vie des patients en repoussant les limites des nouvelles options thérapeutiques et en exploitant notre moteur et nos capacités de R&D collaborative améliorés afin de créer un pipeline solide et diversifié. Nos employés s’engagent à améliorer la qualité de vie des patients et à travailler avec nos partenaires dans le domaine des soins de santé dans environ 80 pays.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter https://www.takeda.com.

Avis important

Aux fins du présent avis, le terme « communiqué de presse » désigne le présent document, toute présentation orale, toute séance de questions-réponses, et tout matériel écrit ou oral, discutés ou distribués par Takeda Pharmaceutical Company Limited (« Takeda ») et ayant trait au présent communiqué. Le présent communiqué (y compris tout compte-rendu oral et toute séance de questions et réponses en connexion avec ce dernier) n’est pas censé constituer, représenter ou faire partie et ne constitue pas, ne représente pas ni ne fait partie d’une quelconque offre, invitation ou sollicitation d’offre d’achat, d’acquisition, de souscription, d’échange, de vente ou de cession de valeurs mobilières ou la sollicitation d’un vote ou d’une approbation dans une juridiction quelconque. Aucune action ou autre valeur mobilière n’est offerte au public par le biais du présent communiqué. Aucune offre de valeurs mobilières ne sera faite aux États-Unis, sauf dans le cas d’un enregistrement en vertu de la loi U.S. Securities Act de 1933 et de ses amendements, ou d’une dispense de celle-ci. Le présent communiqué de presse (ainsi que les autres informations pouvant être fournies au destinataire) est fourni à condition d’être utilisé par le destinataire uniquement à des fins d’information (et non pour l’évaluation d’un investissement, d’une acquisition, d’une cession ou de toute autre transaction). Tout manquement à ces restrictions pourra constituer une violation des lois applicables sur les valeurs mobilières.

Les sociétés dans lesquelles Takeda possède, directement ou indirectement, des investissements constituent des entités distinctes. Dans le présent communiqué, à des fins pratiques, le nom « Takeda » est parfois utilisé pour faire référence à Takeda et à ses filiales en général. De même, les termes « nous », « notre » et « nos » sont également utilisés comme référence aux filiales en général ou aux personnes travaillant pour elles. Ces expressions sont également utilisées lorsqu’il n’est pas utile d’identifier la ou les société(s) concernée(s).

Énoncés prospectifs de Takeda

Le présent communiqué et tout document distribué en relation avec ce communiqué de presse sont susceptibles de contenir des énoncés prospectifs, des points de vue ou des opinions concernant l’activité future, la position future et les résultats des opérations de Takeda, y compris des estimations, prévisions, objectifs et plans de Takeda. Ces énoncés prospectifs comprennent souvent des termes, tels que “cible, prévoit, croit, espère, continue, s’attend à ce que, vise, envisage, s’assure, pourra, pourrait, devrait, anticipe, estime, projette”, l’emploi du futur et du conditionnel, ou des termes de sens similaire ou leur formulation négative. Ces énoncés prospectifs sont fondés sur des hypothèses relatives à de nombreux facteurs importants susceptibles de modifier sensiblement les résultats réels par rapport à ceux exprimés ici, dont notamment les circonstances économiques entourant les activités mondiales de Takeda, y compris les conditions économiques générales au Japon et aux États-Unis, les pressions et l’évolution de la situation concurrentielle, les modifications apportées aux lois et règlements applicables, le succès ou l’échec de programmes de développement de produits, les décisions des autorités réglementaires et le moment où elles interviennent, les variations des taux d’intérêts et des taux de change des devises étrangères, les réclamations ou inquiétudes concernant la sécurité ou l’efficacité des produits commercialisés ou des produits candidats, les conséquences des crises sanitaires, telles que la pandémie du nouveau coronavirus sur Takeda et ses clients et fournisseurs, y compris les gouvernements des pays étrangers dans lesquels Takeda est implantée, ou sur d’autres aspects de ses activités, le calendrier et les répercussions des efforts d’intégration post-fusion avec les sociétés acquises, la capacité de céder des actifs qui ne sont pas au cœur des activités de Takeda et le choix du moment pour procéder à de telles cessions ainsi que d’autres facteurs identifiés dans le dernier rapport annuel de Takeda sur formulaire 20-F et dans les autres rapports de Takeda déposés auprès de la Commission américaine des valeurs mobilières et boursières, disponibles sur le site Web de Takeda à l’adresse: https://www.takeda.com/investors/reports/sec-filings/ ou sur www.sec.gov. Takeda rejette toute obligation de mise à jour des énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse ou dans tout autre énoncé prospectif que la Société pourra faire, sauf dans la mesure requise par la loi ou la réglementation boursière. La performance historique ne préjuge pas des résultats futurs, et les résultats ou déclarations de Takeda, indiqués dans le présent communiqué de presse ne sont pas nécessairement indicatifs, ni ne constituent une estimation, une prévision, une garantie ou une projection des résultats futurs de Takeda.

À propos d’Ovid Therapeutics

Ovid Therapeutics Inc. est une société biopharmaceutique basée à New York mettant à profit son approche BoldMedicine® pour développer des médicaments qui transforment la vie des patients atteints de troubles neurologiques rares. Ovid dispose d’un vaste portefeuille de médicaments potentiels de premier rang. OV101 (gaboxadol), le médicament expérimental le plus avancé de la Société, est actuellement en cours de développement clinique pour le traitement du syndrome d’Angelman et du syndrome de l’X fragile. Ovid développe également OV935 (soticlestat) en collaboration avec Takeda Pharmaceutical Company Limited pour le traitement potentiel d’encéphalopathies développementales et épileptiques rares. Pour de plus amples renseignements sur Ovid, veuillez visiter www.ovidrx.com.

Énoncés prospectifs d’Ovid

Le présent communiqué de presse comprend des informations contenant des “énoncés prospectifs”, notamment des déclarations concernant les avantages potentiels, le développement clinique et réglementaire ainsi que la mise sur le marché de soticlestat, la valeur et les avantages potentiels de la collaboration avec Takeda, l’agenda de publication des données cliniques, la probabilité que les données soutiendront les développements futurs, et le rapprochement des données avec les résultats thérapeutiques. Le lecteur identifiera les énoncés prospectifs par l’emploi du futur et par des termes tels que “semble, pense et prévoit”. Les énoncés prospectifs reposent sur les attentes et prévisions actuelles d’Ovid. Étant donné que les énoncés prospectifs ont trait à l’avenir, ils sont sujets à des incertitudes, risques et changements inhérents, qui pourraient provoquer d’importants écarts avec les résultats réels. Les énoncés prospectifs ne constituent ni des déclarations de faits avérés ni des garanties de performance future. Les facteurs notables qui pourraient provoquer une variation substantielle entre les résultats réels et ceux contenus dans les énoncés prospectifs comprennent les incertitudes liées au développement et aux processus d’approbation réglementaire, et le fait que les données initiales d’essais cliniques puissent ne pas représenter ni garantir les résultats finaux des essais cliniques et sont sujettes au risque qu’un ou plusieurs des résultats cliniques puissent varier sensiblement en fonction du recrutement de nouveaux patients et/ou de la disponibilité de nouvelles données. Les autres risques susceptibles de provoquer d’importants écarts entre les résultats réels et ceux des énoncés prospectifs sont décrits dans les dossiers déposés par Ovid auprès de la Commission américaine des valeurs mobilières et boursières, section “Risk Factors”. Ces risques peuvent être amplifiés par la pandémie de COVID-19 et son impact potentiel sur l’activité d’Ovid et l’économie mondiale. Ovid rejette toute obligation de mise à jour des énoncés prospectifs contenus dans le présent document en cas de modification des attentes, même si de nouvelles informations devenaient disponibles.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Source

About the Author: Biotech Today

You might like